C’est un fait : depuis des millénaires, l’homme et le chien font d’excellents amis, probablement parce qu’il existe entre les deux espèces un très fort niveau de compréhension. Mais adopter un chien n’est pas aussi facile qu’on le dise puisqu’il faut penser non seulement à son éducation mais aussi au temps qu’il faut lui accorder. Voilà pourquoi j’ai fait mon choix sur un nouveau chien, un fox terrier. C’est un chien joyeux, intelligent et motivé. Mais grande fut ma déception au début car il n’en faisait qu’à sa tête. Mais avant de vous raconter une petite anecdote lui concernant, voyons plutôt son origine.

fox-terrier

L’origine du fox terrier

Le fox terrier est natif d’Angleterre. Son nom vient de « foxy » en anglais qui veut dire « rusé » et « terrier » évoque son aptitude à faire sortir le gibier de son gîte. A part la chasse, il s’avère être un bon compagnon au quotidien, même s’il a un caractère têtu.

Petite histoire sur mon fox terrier qui en fait des siennes

Après avoir perdu mon chien de compagnie, que m’avait volé ma femme de ménage, j’ai acheté un chien, un mâle fox terrier. Je comptais sur lui en tant qu’animal de compagnie, mais c’est un chien très indépendant et peu câlin, à ma grande surprise. Contrairement à mon premier chien que j’avais eu auparavant, celui-ci n’écoute vraiment rien. Quand je le sors, il tire sur sa laisse comme un forcené, bien plus intéressé par les odeurs et tout ce qu’il voit, que par ce que je lui dis.

Il fait énormément de bêtise, comme déchirer mon canapé, que je suis obligée de garder les volets fermés, afin d’éviter qu’il n’arrache les rideaux, à force de sauter sur les fenêtres aussi. Je me suis dit « ce n’est pas le chien qu’il me fallait ». Je m’attache beaucoup à lui mais il ne me donne rien en retour. Son comportement a commencé à me tiquer. J’ai donc fini par faire des recherches un peu partout sur internet, et mes recherches ne sont pas restées vaines.

En effet, un spécialiste dans le domaine des comportements des fox terriers m’avait conseillé sur certains points, comme quoi les fox-terriers sont des chiens indépendants, têtus et souvent dominants, et que si je voulais développer ma complicité avec lui et pour parfaire son éducation, il fallait faire de grandes promenades. Même s’il fera la tête passé les premières séances, il saura apprécier les moments d’éducation qui sont autant de moment de complicité avec le maître. Par ces conseils, je me suis hâté de le faire sortir, et après quelques semaines, la complicité entre moi et mon chien s’est nettement améliorée.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Set your Twitter account name in your settings to use the TwitterBar Section.