J’ai connu bien des déboires dans ma vie, mais je vous assure que je ne m’attendais vraiment pas à celle que je viens de vivre tout récemment. Ma femme de ménage que je viens juste d’embaucher s’en est allée avec mon chien.

Ça m’est arrivé à moi, contre toute attente

chien

Je ne pense pas que cela soit vraiment courant, même si les organismes de protection des animaux nous mettent tout le temps en garde contre les vols d’animaux de compagnie. Paradoxalement, je n’ai jamais vraiment prêté grande attention à ce phénomène. C’est seulement maintenant que je me mords les doigts !

Je n’aurais en effet jamais cru que ma femme de ménage avec qui je m’entendais si bien depuis plus de 6 mois allait me faire ce coup. Nous nous étions connus dans un café où elle avait l’habitude de prendre son petit déjeuner en même temps que moi.

Oh, mon Chien !

Mon gentil petit chien m’accompagnait toujours lorsque j’allais prendre mon petit déjeuner. Il restait là tranquillement assis en attendant que je me restaure. Puis c’était le rituel de sa promenade matinale. Mon amie Ines – c’est le nom de celle que j’ai dû qualifier de femme de ménage- nous suivait tout le temps pendant cette promenade. Elle s’amusait d’ailleurs beaucoup en ramassant les petites crottes que laissait Woolfie – c’est le nom de mon chien- sur son passage.

De fil en aiguille

Comme nous nous entendions bien et que Woolfie semblait très content d’avoir trouvé une nouvelle compagne de jeux, je l’ai naturellement invité chez moi après les promenades du matin. Puis, j’ai réussi par trouver un emploi qui correspondait plus ou moins à mes qualifications. Comme cela faisait un petit moment que je ne travaillais pas, j’ai accepté sans hésiter.

J’avais seulement oublié un petit point : la garde de Woolfie. Je savais qu’il était sage, mais je ne savais comment m’organiser, surtout pour sa promenade du midi. Ines s’est alors proposé pour le faire en attendant disait-elle qu’elle trouve elle-même un emploi. Nous avions trouvé un modus vivendi qui satisfaisait tout le monde. Ines est venue habiter chez moi, comme cela elle n’avait pas à payer de loyer. En contrepartie, elle s’occupait de faire le ménage et de sortir Woolfie moyennant un petit pécule.

Un couteau planté dans le dos

Tout s’est passé à merveille pendant 6 mois. Notre trio était soudé comme pas un et nous nous amusions comme des fous Ines et moi chaque vendredi soir après la dernière promenade de Woolfie. Côté travail, je ne pense pas que j’aurais pu trouver de meilleur patron que le mien. Il était toujours à l’écoute et de plus il payait bien.

Cela aurait pu continuer ainsi pendant longtemps. Malheureusement, il y eut un soir où je me suis disputé avec Ines à propos d’une broutille. Quand je me suis réveillé le matin, je n’avais plus que mes yeux pour pleurer. Ines était partie avec mon chien. Tout ce que j’ai pu faire c’était de me rendre à la gendarmerie et me plaindre pour le vol d’un chien.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Set your Twitter account name in your settings to use the TwitterBar Section.