Cela faisait un moment que j’avais envie de partir à l’aventure, de vivre des vacances autrement. Cette année j’ai donc franchi le pas et je me suis acheté un camping car. Dans cet article, je vais partager avec vous les différents points que j’ai pris en compte avant d’acheter ma nouvelle maison mobile.

Mes critères de sélection

Acheter un camping car est un investissement dont il ne faut sous-estimer l’importance. Il ne s’agit pas juste d’acheter un véhicule : c’est également comme s’acheter une deuxième petite maison dans laquelle on passera de longues heures et de bons moments. Avant de me lancer dans un quelconque achat, je me suis basé sur plusieurs critères de choix.

– Le prix

Si j’en avais les moyens, j’aurai bien sûr opté pour un camping car tout neuf, avec toutes les nouvelles technologies et 0 km au compteur. Malheureusement, mon budget ne me le permettait pas. Je me suis donc plutôt tourné vers un camping car d’occasion. J’ai trouvé mon bonheur sur le site le Bon coin, après avoir scrupuleusement étudié toutes les offres proposées et les détails du modèle qui m’intéressait.

– Les équipements

Je me suis assuré que tous les équipements dont j’avais besoin étaient bien présents, et qu’ils fonctionnaient correctement. J’ai donc surtout accordé de l’importance au moteur du véhicule avant tout, puis au réfrigérateur, au système de chauffage, tout l’équipement de cuisine etc.

La réglementation à suivre en camping car

Lorsqu’on possède un camping car, on n’est pas totalement libre de faire ce qu’on veut, on est soumis à plusieurs réglementations, notamment en matière de circulation et de stationnement. Pour conduire un camping car, posséder un permis B suffira s’il ne pèse pas plus de 3,5 tonnes de PTAC (Poids Total Autorisé en Charge).

Ce genre de véhicule est classé en catégorie 2. De ce fait, les tarifs à payer sur les autoroutes seront 30% plus élevés, par rapport à ceux des voitures légères. Il ne faudra donc pas être surpris aux passages devant les postes de péage.

Le nombre de passagers autorisé dépend du PTAC du camping car et du nombre de couchages présents à l’intérieur. Ce nombre doit être indiqué sur la carte grise. Il est donc important de se mettre en règle afin d’éviter tout problème avec les autorités.

En ce qui concerne les réglementations relatives au stationnement, un camping car a le droit de stationner sur la voie publique dans les mêmes conditions qu’une voiture, mais en revanche, il lui est interdit de camper dans des zones bien définies, comme en bord de mer, à moins de 500 mètres d’un monument historique, dans une forêt ou parc classé comme espace boisé à conserver etc.

Les aires de service doublées d’aires d’étapes pour camping car sont également des zones où vous aurez le droit de vous stationner. Elles peuvent être payantes ou gratuites, et sont l’occasion de vous ravitailler en eau potable.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Set your Twitter account name in your settings to use the TwitterBar Section.