Pour les amoureux du bricolage, l’un des travaux les plus passionnants est celui de refaire l’électricité d’un appartement. C’est donc le sujet que je vais aborder aujourd’hui. Refaire l’installation électrique d’un appartement n’est pas aussi difficile que l’on pourrait le croire. Il faut seulement savoir comment s’y prendre et bien respecter les normes électriques.

installation-electrique

Comment suis-je arrivé là ?

J’ai investi dans l’immobilier. Mon choix s’est porté sur un immeuble des années 70, situées dans la région Toulousaine. Après une première observation, j’ai conclu que l’installation existante est très vétuste. La plupart des prises ne possédaient pas la terre. En addition à tout cela, le nombre de prises est assez limité. Il fallait également que j’améliore la sécurité de l’installation électrique. Plus de doute, je me suis lancé dans une opération de rénovation électrique à grande envergure.

Intervenir en premier sur le tableau

Puisqu’il s’agit d’un immeuble assez ancien, le tableau existant est composé de fusibles en faïence, dits fusibles tabatières. Il n’y a même pas de protection différentielle 30mA. Ce qui est très dangereux. L’intervention est inévitable. Du coup, j’achète des tableaux pré-équipés pour sauver l’affaire.

Étape suivante, le changement du disjoncteur

Rien qu’en regardant le disjoncteur dans son état, j’ai tout de suite remarqué l’obsolescence du matériel. Les branchements ne sont pas faits correctement. Il est utile de savoir que la norme en électricité est maintenant l’utilisation de disjoncteur de branchement différentiel 500mA.

Mais avant que je démonte tout, il faut d’abord effectuer auprès des services d’ERDF une demande en bon et due forme. Cette démarche peut prendre beaucoup de temps. Mais cela dépend de votre cas. Pour ma part, j’ai dû attendre près de 3 semaines pour avoir une réponse satisfaisante.

Le choix de pose pour le passage des réseaux électriques

Mon travail de rénovation ne fait que commencer. Pour parfaire mon travail, je me suis occupé en plus de l’installation électrique de l’isolation phonique et thermique. Tant qu’on y est pour refaire l’électricité, pourquoi pas. J’ai donc opté pour un faux plafond.

Ce nouvel objectif a influencé mon choix de pose pour le passage des réseaux électrique. J’ai donc opté pour une installation encastrée des réseaux. Le faux plafond m’a permis un beau passage. Ce qui a facilité mon travail lors de mes interventions. Il ne me suffisait plus qu’à suivre le plan architectural et le tour est joué.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Set your Twitter account name in your settings to use the TwitterBar Section.