Je vous ai parlé récemment de mon dernier accident de moto avec des astuces qui m’ont permis de rester en vie. Mais comme nous ne restons pas éternellement en vie, ma grand-mère nous a quitté, et c’est à moi de m’occuper de l’organisation de ses funérailles, et de l’enterrer. Je vous propose ici quelques conseils pour l’organisation des obsèques.

Le choix dans l’organisation des obsèques

Il se peut que de son vivant, le défunt ait laissé des requêtes concernant l’organisation de ses obsèques. Cela aurait très bien pu se faire oralement ou écrit. Dans ce cas, nous devons respecter ses volontés lorsque le moment sera venu de l’enterrer. Si elle a déjà organisé ses obsèques auprès d’une compagnie d’assurance obsèques, il suffit juste de contacter cette dernière. Dans le cas où elle n’aurait ni organisé, ni exprimé son dernier souhait, le choix de l’organisation des obsèques revient à sa famille. Classé par ordre hiérarchique, le choix sera attribué à son conjoint, aux enfants puis aux parents. Si elle n’a plus de famille, ce seront ses proches et ses amis qui décideront.

Les étapes lors des obsèques

Différentes étapes sont à suivre dans l’organisation des obsèques.

  • Les démarches administratives

Plusieurs formalités administratives sont à entreprendre suite au décès : l’acte de décès, l’autorisation de fermeture du cercueil, l’autorisation d’inhumer, L’autorisation de crémation, L’autorisation d’inhumer dans le cimetière, Les bons de travaux pour le cimetière.

  • Les soins et toilette mortuaires

Ce sont les soins apportés par des professionnels et des rituels religieux ou culturels.

  • Le recueillement

Le corps du défunt peut être placé dans une chambre funéraire où sa famille peut se recueillir dans un salon privé.

  • Le transport avant la mise en bière

Le transport doit être terminé dans un délai de 48h avant la mise en bière.

  • La mise en bière

Ici, les pompes funèbres placent le corps dans son cercueil (sa bière) avant de le fermer.

  • La cérémonie

Cette cérémonie symbolise le passage du défunt de la société des vivants à celle des morts. Elle peut être de nature religieuse ou bien une cérémonie civile.

  • L’inhumation ou la crémation

Ceci est l’étape ultime des obsèques. L’inhumation est la plus courante des deux. Il s’agit de l’enterrement du corps du défunt. La crémation quant à elle est l’incinération, c’est-à-dire que le corps est brûlé pour pouvoir garder ses cendres.

Le monument funéraire

Le monument funéraire sera la seule partie visible de la sépulture. Il faut alors bien le choisir car en quelque sorte, il représentera le seul contact possible avec le défunt. Il faudra d’abord choisir le matériau qui le constituera comme la pierre, le marbre, le métal, etc. Il peut bien y avoir plusieurs types de matériaux associés. Ensuite il y a la forme : la tombale, la stèle, le soubassement, le prie-Dieu. Enfin il y a l’ornement avec les inscriptions et les symboles religieux. Il y aura beaucoup de choix de personnalisation, comme pour celle que j’ai acheté sur France-Tombale. Maintenant, vous avez une idée des étapes à suivre, le jour où vous aurez malheureusement à enterrer un de vos proches.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Set your Twitter account name in your settings to use the TwitterBar Section.